Devenir Sapeur Pompier Professionnel (SPP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Devenir Sapeur Pompier Professionnel (SPP)

Message par priss le Mer 11 Juil 2007 - 19:39

SPP 2ème classe CONCOURS EXTERNE

Organisation du concours
Les concours de SPP de 2ème classe sont organisés, au niveau départemental, chaque année dans différents départements.

Pour connaître les dates et les départements organisateurs, contactez les différents SDIS du territoire, ou allez sur le site de la FNSPF : http://www.pompiersdefrance.org

De manière générale, les dates des concours pour l'année à venir sont connues fin décembre - début janvier.
La réussite à ce concours a une valeur nationale, valable 3 ans.

Conditions d’accès
- Posséder la nationalité française,
- Jouir de ses droits civiques,
- Avoir les mentions portées au bulletin n° 2 du casier judiciaire compatibles
avec l’exercice des fonctions de sapeur-pompier,
- Se trouver en position régulière au regard du Code du service national,
- Avoir une taille supérieure ou égale à 1,60m,
- Satisfaire à des critères d'aptitude physique et médicale,

Les conditions d'aptitude physique et médicale
Le recrutement des sapeurs-pompiers, qu'ils soient professionnels ou volontaires, est soumis à des conditions d'aptitude physique et médicale dont voici les points principaux.

- L'examen médical
- L'examen médical permet la détermination d'un profil médical individuel en référence au S.I.G.Y.C.O.P. :

  • S : membres Supérieurs
  • I : membres Inférieurs
  • G : état Général
  • Y : vision
  • C : sens Chromatique
  • O : audition
  • P : Psychisme
Pour être déclaré apte à un 1er emploi de SPP, à un 1er contrat de volontaire civil ou à un 1er engagement de SPV, le candidat doit remplir les conditions médicales correspondant à un profil SIGYCOP minimum défini.

- L'examen médical initial comprend :

  • - un entretien avec recherche des antécédents familiaux et personnels, appréciant les facteurs de risques, en particulier respiratoires, cardio-vasculaires et psychologiques,
  • - un examen général,
  • - des examens complémentaires comprenant :
  • - un examen de la vue (de près et de loin),
  • - un examen de l'audition,
  • - des épreuves fonctionnelles respiratoires,
  • - une radiographie pulmonaire.
  • - des examens biologiques permettant d'apprécier l'existence de facteurs de risques et comprenant notamment : glycémie, cholestérol, triglycérides…
- Le candidat à un 1er emploi de SPP ou à un 1er engagement de SPV doit répondre aux caractéristiques suivantes :
- une taille au moment du recrutement supérieure ou égale à 1,60m,
- un rapport poids/taille harmonieux et une bonne condition physique et sportive, en vue de s’assurer de la capacité à accomplir les missions du service,
- une absence d'anomalie constitutionnelle incompatible avec le port des tenues réglementaires,
- une absence d'antécédents rachidiens pathologiques, cliniques ou radiologiques dont l'existence doit faire l'objet d'un bilan médical orienté,
- une absence de manifestation d'hyperréactivité bronchique : tout antécédent ou élément clinique évocateur d'allergie oto-rhino-laryngologique ou d'asthme fait l'objet d'un bilan pneumologique orienté,
- des antécédents de photokératomie réfractive (intervention chirurgicale de correction des troubles de la vision par laser) sont tolérés après une période de cicatrisation de 1 an, toute autre technique de chirurgie réfractive après une période de 2 ans.

- Quelques précisions concernant la vision
· Le sigle Y du SIGYCOP
Le sigle Y du SIGYCOP correspond aux yeux et à la vision (sens chromatique exclu). Il est déterminé en tenant compte des résultats aux tests de vision et de la présence de maladies de l'oeil qui peuvent avoir des répercussions sur la qualité de la vision.
Le sigle Y ne se rapporte donc pas uniquement à l'acuité visuelle et une maladie de l'oeil ou de son entourage peut rendre inapte même si la vision est correcte (ex : une paralysie d'un seul muscle d'un seul oeil ou un glaucome).
· Le degré de vision minimal
En ce qui concerne la myopie "simple" et isolée, le degré de vision minimal accepté est :
- sans correction : 3/10 pour chaque oeil (4/10 pour un oeil et 2/10 pour l'autre ou bien 5/10 pour un oeil et 1/10 pour l'autre...)
- avec correction : 8/10 pour chaque oeil (7/10 pour un oeil et 9/10 pour l'autre, ou bien 6/10 pour un oeil et 10/10 pour l'autre).

La correction du trouble visuel ne peut se faire qu'avec des lunettes, dont le port peut limiter l'emploi dans certaines fonctions s'il est incompatible avec la protection du sapeur-pompier (ex : certains appareils respiratoires isolants).

Le port de lentilles cornéennes est interdit.
· L'intervention chirurgicale de correction des troubles de la vision
Pour le recrutement, il faut un recul d'1 an après correction d'une myopie par photokératomie réfractive ou de 2 ans après correction par une autre technique chirurgicale.

Dans tous les cas, il faut que le trouble soit stabilisé par l'intervention, qu'il n'y ait pas de photophobie ou d'éblouissement anormal, que la cornée ait parfaitement cicatrisé avec une morphologie et une topographie homogène et qu'il n'y ait pas de complications anatomiques.

Dans tous les cas également et même si la vision est redevenue normale, le classement est obligatoirement Y=3, ce qui est incompatible avec la spécialité de sapeur-pompier plongeur ou scaphandrier autonome léger (SAL).

La vision ainsi corrigée doit avoir une acuité supérieure ou égale à 15 dixièmes pour la somme des 2 yeux avec un minimum de 5/10 pour un œil, sans correction.

- Les vaccinations

Les vaccinations obligatoires lors du recrutement ont été abrogées par un arrêté du 1er août 2002. Par contre, lors de la visite de maintien en activité, en fonction des spécialités pratiquées et des risques de contamination encourus, le médecin sapeur-pompier chargé du contrôle de l'aptitude doit proposer les vaccinations adaptées, notamment :

- la vaccination BCG,

  • - la vaccination contre l'hépatite B,
  • - la vaccination contre la leptospirose,
  • - la vaccination contre l'hépatite A,
  • - la vaccination contre la typhoïde et les méningites A et C,
  • - la vaccination contre la rage.
- Ces vaccinations n'ont pas un caractère obligatoire. En cas de refus, le médecin sapeur-pompier susvisé devra avertir l'autorité territoriale d'emploi.
- Etre âgé de 18 ans au moins et de 25 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours.
Toutefois les candidats âgés de plus de 25 ans peuvent bénéficier d’un report de limite d’âge sous certaines conditions.

Possibilités de report de la limite d'âge

Les possibilités de reports des limites d’âge exigées pour pouvoir se présenter aux concours externes de sapeurs-pompiers professionnels, sont pour l’essentiel les suivantes :
- 1 an par enfant ou personne effectivement à charge, en faveur des candidats des 2 sexes, quelle que soit leur situation de famille.
- les années de sapeur-pompier volontaire ouvrent droit à un report de la limite d'âge équivalent au temps total de votre engagement dans le volontariat.
- les services militaires ou le service national dans les conditions suivantes:
1) Candidats justifiant de services militaires ou service national effectués à titre obligatoire:
- pour les candidats ayant accompli leur service national après le 02/09/72 : la limite d'âge est reculée d'un temps égal à celui qui a été passé effectivement dans le service national actif accompli dans l'une des formes prévues par le code du service national.

2) Candidats ayant souscrit un engagement dans l'armée :
- pour les sous-officiers de carrière et les militaires non officiers engagés n'ayant pas accédé à un emploi public par la voie des emplois réservés : la limite d'âge est reculée, dans la limite de 10 ans, d'un temps égal à celui qui a été passé effectivement sous les drapeaux.

Dès lors que les possibilités de reports de limite d'âge dont vous pouvez bénéficier reposent chacune sur un dispositif particulier et une période spécifique, les reports peuvent se cumuler.

Le problème du cumul des périodes se pose par contre pour les années de
services accomplies dans le même temps au titre de plusieurs qualités (par
exemple emploi dans l'armée et engagement de SPV dans la même période). Une même année ne peut en effet accorder un double avantage et être considérée comme équivalent à deux ans de reports.

- Etre titulaire au 1er janvier de l’année du concours, au moins de l'un des titres ou diplômes de niveau V ou homologués à ce niveau : Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP), brevet des collèges, Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), diplôme national du brevet ou diplôme de même niveau que les précédents.

Epreuves du concours
- Epreuves Physiques et Sportives
Un test de natation,
Une épreuve d’endurance cardio-respiratoire,
Une épreuve d’endurance musculaire abdominale,
Une épreuve d’endurance musculaire des membres supérieurs,
Une épreuve de souplesse,
Une épreuve de vitesse et de coordination.

Epreuves Physiques et Sportives - SPP
Les épreuves physiques et sportives sont les suivantes :
- un test de natation,
- une épreuve d'endurance cardio-respiratoire,
- une épreuve d'endurance musculaire abdominale,
- une épreuve d'endurance musculaire des membres supérieurs,
- une épreuve de souplesse,
- une épreuve de vitesse et de coordination.

Ces épreuves ne sont pas notées, mais sanctionnées par la mention apte
ou inapte
.

Les candidats participent aux épreuves dans l'ordre défini ci-dessus, sous
réserve, pour être déclarés aptes, qu'ils réalisent à chacune de ces épreuves la performance correspondant à celle définie dans la description de chaque épreuve. Dans le cas contraire, les candidats sont éliminés au fur et à mesure du déroulement des épreuves.

1. Natation
Cette épreuve se déroule en maillot de bain. Le caleçon de bain est interdit ainsi que les lunettes et le masque de natation. Les verres de contact peuvent être portés sans lunettes de natation sous la seule responsabilité du candidat.
Le candidat doit sauter ou plonger du bord de la piscine afin d'effectuer un parcours de 50m nage libre:
- en 1min maximum pour les hommes,
- en 1min 15s maximum pour les femmes.

Le candidat n'a droit qu'à un seul essai.
Une pause d’1h au moins devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante (endurance cardio-respiratoire).

2. Endurance cardio-respiratoire : Test de Luc Léger
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, avec chaussures sans pointe.

Cette épreuve consiste à courir en navette sur une piste de 20m au rythme
d'une bande sonore qui indique au candidat le nombre de paliers atteints. En début d'épreuve, la vitesse est lente puis elle augmente par palier toutes les 60 secondes.
Le candidat qui glisse ou tombe pendant l'épreuve est autorisé à la poursuivre dans la mesure où cette chute ne modifie pas le nombre et le rythme des navettes.
Le candidat doit régler sa vitesse de manière à se trouver en bout de piste, à 1m près, au moment où retentit le signal sonore afin de toucher du pied la ligne délimitant la piste et repartir immédiatement en sens inverse.

L'épreuve prend fin lorsque le candidat ne peut plus suivre l'allure imposée (cumul de 2 retards consécutifs) ou abandonne.
Le candidat est déclaré apte s’il franchit :
- 9 paliers pour les hommes,
- 7,5 paliers pour les femmes.
Le candidat a droit à un seul essai.
Une pause d’1h au moins doit séparer cette épreuve de l'épreuve suivante (endurance musculaire abdominale).

3. Endurance musculaire abdominale
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures.
Le test consiste à mesurer le nombre de redressements réalisés durant une minute par le candidat.
Le candidat se met en position assise, tronc vertical, les mains croisées derrière la nuque, les genoux fléchis à environ 90°, les pieds immobilisés au sol.
A partir de cette position, le candidat s'allonge sur le dos, en appui sur un dossier incliné à 30° par rapport au sol, se redresse en position assise en portant les coudes vers l'avant en contact avec les genoux, le menton restant en contact avec la poitrine.
Les mains, doigts croisés, doivent rester derrière la nuque pendant tout l'exercice.

Le chronomètre est déclenché dès que le candidat quitte l'appui du dossier et entame le 1er mouvement.
Le candidat doit répéter ce mouvement et réaliser 34 flexions au moins pendant 1min, pour être déclaré apte.

Le mouvement n'est pas pris en compte lorsque les coudes ne touchent pas les genoux en montant, ou lorsque le dos ne touche pas le dossier en descendant.
L'examinateur indique à voix haute le nombre de mouvements pris en compte au fur et à mesure du déroulement de l'épreuve.
Le candidat a droit à un seul essai mais peut effectuer 2 mouvements avant de débuter l'épreuve afin de bien ajuster sa position.
Une pause de 5min environ devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante.

priss
Lieutenant
Lieutenant

Féminin
Nombre de messages : 2870
Age : 29
Localisation (ville, dépt &amp : Aubergenville,Yvelines (78), France ou Wexford, Pennsylvanie, USA
Métier du Secours (métier, grade, statut, etc...) : CFS 75, futur SPV et CCA
Date d'inscription : 12/11/2006

En savoir plus sur moi...
Points PP: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devenir Sapeur Pompier Professionnel (SPP)

Message par priss le Mer 11 Juil 2007 - 19:39

4. Endurance musculaire des membres supérieurs
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures. La magnésie, les gants et maniques sont interdits.
Le candidat saisit une barre fixe de 2,5 à 3,5 cm de diamètre, placée à plus de 2m de haut, les mains en pronation, écartées de la largeur des épaules.

Le candidat monte sur un dispositif amovible jusqu'à ce que son menton se trouve au-dessus du niveau de la barre, les bras fléchis, coudes au-dessous de la barre. Le chronométrage débute après retrait du dispositif amovible.

Le candidat est déclaré apte s’il maintient cette position pendant:
- 24 secondes pour les hommes,
- 21 secondes pour les femmes.

Les mains et la poitrine sont les seules parties du corps pouvant être en contact avec la barre fixe. Le chronométrage s'arrête lorsque les yeux du candidat se trouvent au niveau de la barre. Le candidat a droit à un seul essai. Une pause de 5min environ devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante.

5. Souplesse
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures.

Le candidat, assis sur une planche, est sanglé au niveau des genoux par u lien de 13 à 18 cm de large centré sur les rotules.
Le candidat pousse d'une manière continue et du bout des doigts une règle de section carrée d'environ 2 cm de côté placée sur un dispositif en forme de caisse après avoir placé les pieds contre celui-ci.
Le 0 de référence de la graduation du dispositif est placé en bordure de la
tablette supérieure, à 15 cm au-dessus du plan d'appui des pieds.

L'épreuve se déroule pieds joints ; le candidat ne doit pas perdre le contact avec la règle pendant la durée de l'épreuve. Le candidat a droit à 2 essais sans quitter son emplacement. Seul le meilleur essai est pris en compte. Le candidat doit placer la règle à 22cm au moins pour être déclaré apte.
La durée totale de l'épreuve est limitée à 2min, la position la plus avancée doit être maintenue au moins 2 secondes.
Une pause de 5min environ devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante.

6. Vitesse et Coordination
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, avec chaussures sans pointe.

Cette épreuve consiste à mesurer le temps mis pour parcourir 5 allers-retours sur une distance de 5m (soit une distance totale de 50m).
Le candidat se met en position de départ, en plaçant les pieds derrière la ligne.
Au signal de départ, le chronomètre est déclenché et le candidat court jusqu'à la ligne opposée qu'il franchit puis revient à la ligne de départ qu'il franchit.
Le candidat effectue 5 fois ce trajet aller-retour. Lorsque la ligne n'est pas franchie, l'examinateur l'indique, et le candidat doit alors revenir en arrière et franchir la ligne. L'examinateur indique le nombre de navettes effectuées par le candidat à chaque fois que la ligne de départ est franchie.

Le candidat qui glisse ou tombe pendant l'épreuve est autorisé à la poursuivre.
Le chronomètre est arrêté au 5ème retour lorsque le candidat pose un des pieds de l'autre côté de la ligne d'arrivée. Le candidat a droit à un seul essai.
Le candidat doit réaliser cette épreuve en 21,1 secondes pour être déclaré apte.

- Epreuves Ecrites
- Un Questionnaire à Réponses Ouvertes et Courtes (QROC) à partir d'un document audiovisuel (film, diapos ou photos) se rapportant à un sujet de portée générale.
(durée 1h, dont 10 minutes de présentation de l'épreuve, coefficient 3)
- Deux problèmes de mathématiques qui portent sur les 4 opérations, les mesures de longueurs, les surfaces, les volumes, le temps et les vitesses, les conversions...
(durée 1h30min, coefficient 3)

Détail du programme de mathématiques
Les 2 problèmes de mathématiques portent sur le programme suivant :
- les 4 opérations : nombres entiers, nombres décimaux, fractions, mesures de longueur, surfaces, capacités, poids, densité, règles de trois, partages proportionnels ;
- les lignes droites, perpendiculaires, autres polygones, cercles, secteurs, segments, arc ;
- volumes courants : parallélépipède, prisme, cylindre, cône, sphère ;
- nombres complexes : le temps, les unités de temps, conversions, vitesse moyenne.
- Ces problèmes pourront prendre l'aspect d'exercices numériques ou de géométrie (calcul d'aires, de volume, mesures de quantité, de temps, de longueur...).
Les exercices donnés pourront comporter une ou des questions faisant appel au « bon sens » et au raisonnement du candidat, la ou les réponses attendues pouvant impliquer une solution non chiffrée notée sur 2 points et une explication (sur 2 points) ne devant pas excéder 5 lignes manuscrites.

- Epreuves Orales
- Un entretien avec le jury où le candidat doit faire un exposé en 5 minutes maximum, présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature.
Il est destiné à permettre au jury d'apprécier la personnalité du candidat, ses qualités de réflexion, ses connaissances générales et sa motivation.
(durée 15min, coefficient 4)

Notation
Il est attribué à chaque épreuve (à l'exception des épreuves physiques et sportives qui ne sont pas notées, mais sanctionnées par la mention apte ou inapte) une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant.
Toute note inférieure à 5 sur 20 à l'une quelconque des épreuves écrites ou orales entraîne l'élimination du candidat.
Tout candidat ayant une moyenne inférieure à 10 sur 20 ne pourra être admis.

Recrutement
Après délibération du jury, le candidat est inscrit sur une liste d'aptitude, valable 3 ans, ayant une valeur nationale.
L'inscription sur la liste d'aptitude n'implique pas un recrutement systématique et immédiat: le candidat doit postuler dans différents services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). Si, au terme de ces 3 ans, il n’a toujours pas trouvé de poste, il sera dans l’obligation de repasser le concours.

S'il est recruté, il sera nommé sapeur-pompier professionnel 2ème classe stagiaire pour une durée d'1 an et devra suivre une formation initiale de 16 semaines au moins dans une école départementale de sapeur-pompier.

Il fait alors partie d'un cadre emploi de catégorie C de la fonction publique territoriale.

priss
Lieutenant
Lieutenant

Féminin
Nombre de messages : 2870
Age : 29
Localisation (ville, dépt &amp : Aubergenville,Yvelines (78), France ou Wexford, Pennsylvanie, USA
Métier du Secours (métier, grade, statut, etc...) : CFS 75, futur SPV et CCA
Date d'inscription : 12/11/2006

En savoir plus sur moi...
Points PP: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devenir Sapeur Pompier Professionnel (SPP)

Message par lilique712 le Mer 11 Juil 2007 - 19:48

merci pour les info's ^^

lilique712


Féminin
Nombre de messages : 792
Age : 24
Localisation (ville, dépt &amp : toulouse
Métier du Secours (métier, grade, statut, etc...) : futur spv
Date d'inscription : 31/01/2007

En savoir plus sur moi...
Points PP: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur http://The-strange-fire.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devenir Sapeur Pompier Professionnel (SPP)

Message par priss le Mer 11 Juil 2007 - 19:48

SP 2ème CLASSE concours interne

Organisation du concours
Les concours de SPP de 2ème classe sont organisés, au niveau départemental, chaque année dans différents départements.
Pour connaître les dates et les départements organisateurs, contactez les différents SDIS du territoire, ou allez sur le site de la FNSPF : http://www.pompiersdefrance.org

De manière générale, les dates des concours pour l'année à venir sont connues fin décembre - début janvier.
La réussite à ce concours a une valeur nationale, valable 3 ans.

Conditions d’accès

- Etre âgé de 18 ans au moins et de 25 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours.
Toutefois les candidats âgés de plus de 25 ans peuvent bénéficier d’un report de limite d’âge sous certaines conditions.

Possibilités de report de la limite d'âge
Les possibilités de reports des limites d’âge exigées pour pouvoir se présenter aux concours externes de sapeurs-pompiers professionnels, sont pour l’essentiel les suivantes :
- 1 an par enfant ou personne effectivement à charge, en faveur des candidats des 2 sexes, quelle que soit leur situation de famille.
- les années de sapeur-pompier volontaire ouvrent droit à un report de la limite d'âge équivalent au temps total de votre engagement dans le volontariat.
- les services militaires ou le service national dans les conditions suivantes:
1) Candidats justifiant de services militaires ou service national effectués à titre obligatoire:
- pour les candidats ayant accompli leur service national après le 02/09/72 : la limite d'âge est reculée d'un temps égal à celui qui a été passé effectivement dans le service national actif accompli dans l'une des formes prévues par le code du service national.

2) Candidats ayant souscrit un engagement dans l'armée :
- pour les sous-officiers de carrière et les militaires non officiers engagés n'ayant pas accédé à un emploi public par la voie des emplois réservés : la limite d'âge est reculée, dans la limite de 10 ans, d'un temps égal à celui qui a été passé effectivement sous les drapeaux.


Dès lors que les possibilités de reports de limite d'âge dont vous pouvez bénéficier reposent chacune sur un dispositif particulier et une période spécifique, les reports peuvent se cumuler.

Le problème du cumul des périodes se pose par contre pour les années de services accomplies dans le même temps au titre de plusieurs qualités (par exemple emploi dans l'armée et engagement de SPV dans la même période). Une même année ne peut en effet accorder un double avantage et être considérée comme équivalent à deux ans de reports.
- Etre sapeur-pompier volontaire,
- Etre titulaire de la formation initiale des sapeurs-pompiers volontaires de 2ème classe ou d’une formation au moins équivalente,
- Justifier de 3 années de services effectifs parmi ces statuts :

  • - sapeur-pompier volontaire,
  • - jeune sapeur-pompier,
  • - volontaire civil de sécurité civile,
  • - sapeur-pompier auxiliaire,
  • - sapeur-pompier de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP) ou du Bataillon des Marins Pompiers de Marseille (BMPM),
  • - sapeur-pompier dans les Unités d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC).

Epreuves du concours
· - Epreuves Physiques et Sportives
Un test de natation,
Une épreuve d’endurance cardio-respiratoire,
Une épreuve d’endurance musculaire abdominale,
Une épreuve d’endurance musculaire des membres supérieurs,
Une épreuve de souplesse,
Une épreuve de vitesse et de coordination.

Epreuves Physiques et Sportives - SPP
Les épreuves physiques et sportives sont les suivantes :
- un test de natation,
- une épreuve d'endurance cardio-respiratoire,
- une épreuve d'endurance musculaire abdominale,
- une épreuve d'endurance musculaire des membres supérieurs,
- une épreuve de souplesse,
- une épreuve de vitesse et de coordination.

Ces épreuves ne sont pas notées, mais sanctionnées par la mention apte ou inapte.
Les candidats participent aux épreuves dans l'ordre défini ci-dessus, sous réserve, pour être déclarés aptes, qu'ils réalisent à chacune de ces épreuves la performance correspondant à celle définie dans la description de chaque épreuve. Dans le cas contraire, les candidats sont éliminés au fur et à mesure du déroulement des épreuves.

1. Natation
Cette épreuve se déroule en maillot de bain. Le caleçon de bain est interdit ainsi que les lunettes et le masque de natation. Les verres de contact peuvent être portés sans lunettes de natation sous la seule responsabilité du candidat.
Le candidat doit sauter ou plonger du bord de la piscine afin d'effectuer un parcours de 50m nage libre:
- en 1min maximum pour les hommes,
- en 1min 15s maximum pour les femmes.
Le candidat n'a droit qu'à un seul essai.
Une pause d’1h au moins devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante (endurance cardio-respiratoire).

2. Endurance cardio-respiratoire : Test de Luc Léger
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, avec chaussures sans pointe.

Cette épreuve consiste à courir en navette sur une piste de 20m au rythme d'une bande sonore qui indique au candidat le nombre de paliers atteints. En début d'épreuve, la vitesse est lente puis elle augmente par palier toutes les 60 secondes.
Le candidat qui glisse ou tombe pendant l'épreuve est autorisé à la poursuivre dans la mesure où cette chute ne modifie pas le nombre et le rythme des navettes.

Le candidat doit régler sa vitesse de manière à se trouver en bout de piste, à 1m près, au moment où retentit le signal sonore afin de toucher du pied la ligne délimitant la piste et repartir immédiatement en sens inverse.

L'épreuve prend fin lorsque le candidat ne peut plus suivre l'allure imposée (cumul de 2 retards consécutifs) ou abandonne.
Le candidat est déclaré apte s’il franchit :
- 9 paliers pour les hommes,
- 7,5 paliers pour les femmes.

Le candidat a droit à un seul essai.
Une pause d’1h au moins doit séparer cette épreuve de l'épreuve suivante (endurance musculaire abdominale).

3. Endurance musculaire abdominale
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures.
Le test consiste à mesurer le nombre de redressements réalisés durant une minute par le candidat.
Le candidat se met en position assise, tronc vertical, les mains croisées derrière la nuque, les genoux fléchis à environ 90°, les pieds immobilisés au sol.
A partir de cette position, le candidat s'allonge sur le dos, en appui sur un dossier incliné à 30° par rapport au sol, se redresse en position assise en portant les coudes vers l'avant en contact avec les genoux, le menton restant en contact avec la poitrine.
Les mains, doigts croisés, doivent rester derrière la nuque pendant tout l'exercice.

Le chronomètre est déclenché dès que le candidat quitte l'appui du dossier et entame le 1er mouvement.
Le candidat doit répéter ce mouvement et réaliser 34 flexions au moins pendant 1min, pour être déclaré apte.
Le mouvement n'est pas pris en compte lorsque les coudes ne touchent pas les genoux en montant, ou lorsque le dos ne touche pas le dossier en descendant.
L'examinateur indique à voix haute le nombre de mouvements pris en compte au fur et à mesure du déroulement de l'épreuve.
Le candidat a droit à un seul essai mais peut effectuer 2 mouvements avant de débuter l'épreuve afin de bien ajuster sa position.
Une pause de 5min environ devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante.

4. Endurance musculaire des membres supérieurs
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures. La magnésie, les gants et maniques sont interdits.
Le candidat saisit une barre fixe de 2,5 à 3,5 cm de diamètre, placée à plus de 2m de haut, les mains en pronation, écartées de la largeur des épaules.
Le candidat monte sur un dispositif amovible jusqu'à ce que son menton se trouve au-dessus du niveau de la barre, les bras fléchis, coudes au-dessous de la barre.
Le chronométrage débute après retrait du dispositif amovible.

Le candidat est déclaré apte s’il maintient cette position pendant:
- 24 secondes pour les hommes,
- 21 secondes pour les femmes.

Les mains et la poitrine sont les seules parties du corps pouvant être en contact avec la barre fixe. Le chronométrage s'arrête lorsque les yeux du candidat se trouvent au niveau de la barre. Le candidat a droit à un seul essai.
Une pause de 5min environ devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante.

5. Souplesse
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures.
Le candidat, assis sur une planche, est sanglé au niveau des genoux par un lien de 13 à 18 cm de large centré sur les rotules.
Le candidat pousse d'une manière continue et du bout des doigts une règle de section carrée d'environ 2 cm de côté placée sur un dispositif en forme de caisse après avoir placé les pieds contre celui-ci.
Le 0 de référence de la graduation du dispositif est placé en bordure de la tablette supérieure, à 15 cm au-dessus du plan d'appui des pieds.
L'épreuve se déroule pieds joints ; le candidat ne doit pas perdre le contact avec la règle pendant la durée de l'épreuve.
Le candidat a droit à 2 essais sans quitter son emplacement. Seul le meilleur essai est pris en compte.
Le candidat doit placer la règle à 22cm au moins pour être déclaré apte.
La durée totale de l'épreuve est limitée à 2min, la position la plus avancée doit être maintenue au moins 2 secondes.
Une pause de 5min environ devra séparer cette épreuve de l'épreuve suivante.

6. Vitesse et Coordination
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, avec chaussures sans pointe.
Cette épreuve consiste à mesurer le temps mis pour parcourir 5 allers-retours sur une distance de 5m (soit une distance totale de 50m).
Le candidat se met en position de départ, en plaçant les pieds derrière la ligne.
Au signal de départ, le chronomètre est déclenché et le candidat court jusqu'à la ligne opposée qu'il franchit puis revient à la ligne de départ qu'il franchit.
Le candidat effectue 5 fois ce trajet aller-retour.
Lorsque la ligne n'est pas franchie, l'examinateur l'indique, et le candidat doit alors revenir en arrière et franchir la ligne.
L'examinateur indique le nombre de navettes effectuées par le candidat à chaque fois que la ligne de départ est franchie.
Le candidat qui glisse ou tombe pendant l'épreuve est autorisé à la poursuivre.
Le chronomètre est arrêté au 5ème retour lorsque le candidat pose un des pieds de l'autre côté de la ligne d'arrivée. Le candidat a droit à un seul essai.
Le candidat doit réaliser cette épreuve en 21,1 secondes pour être déclaré apte.

- Epreuves Ecrites
- Un Questionnaire à Réponses Ouvertes et Courtes (QROC) à partir d'un document audiovisuel (film, diapos ou photos) se rapportant à un sujet de portée générale.
(durée 1h, dont 10 minutes de présentation de l'épreuve, coefficient 3)
- Un Questionnaire à Réponses Ouvertes et Courtes (QROC) portant sur les unités de valeurs relatives à la formation des sapeurs-pompiers volontaires de 2ème classe.
(durée 1h, coefficient 3)

Unités de valeurs relatives à la formation des SPV de 2e cl.
1. Protection des personnes, des biens et de l'environnement
Interventions diverses (DIV) :
- Connaissance des matériels d'épuisement,
- Risques et interventions animalières et rôle du vétérinaire,
- Utilisation des tronçonneuses.

2. Incendie
Gestion opérationnelle et commandement (GOC) :
Réception de l'alerte et départ des secours,
- Transmissions,
- Déroulement des opérations.

Lutte contre les incendies (INC) :
- Combustion,
- Besoins en eau,
- Matériels d'incendie,
- Sécurité individuelle et collective lors des interventions,
- Engins d'incendie et utilisation,
- Manœuvres d'établissement,
- Techniques et méthodes d'extinction des feux.

Techniques opérationnelles (TOP) :
- Topographie.

3. Secours à personnes en équipe

Secours à personnes (SAP) :
- Techniques de secours,
- Techniques de 1er secours en équipe.

4. Cadre administratif et juridique
Culture administrative (CAD) :
- Organisation des SIS,
- Concertation et paritarisme.
· - Epreuves Orales
- Un entretien avec le jury qui a pour point de départ un court exposé du candidat sur son parcours de SPV.
Il est destiné à permettre au jury d'apprécier les aptitudes générales et professionnelles du candidat ainsi que ses motivations.
(durée 15min, coefficient 4)

Notation
Il est attribué à chaque épreuve (à l'exception des épreuves physiques et sportives qui ne sont pas notées, mais sanctionnées par la mention apte ou inapte) une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant.
Toute note inférieure à 5 sur 20 à l'une quelconque des épreuves écrites ou orales entraîne l'élimination du candidat.
Tout candidat ayant une moyenne inférieure à 10 sur 20 ne pourra être admis.

Recrutement
Après délibération du jury, le candidat est inscrit sur une liste d'aptitude, valable 3 ans, ayant une valeur nationale.
L'inscription sur la liste d'aptitude n'implique pas un recrutement systématique et immédiat: le candidat doit postuler dans différents services départementaux d’incendie et de secours (SDIS).
Si, au terme de ces 3 ans, il n’a toujours pas trouvé de poste, il sera dans l’obligation de repasser le concours.
S'il est recruté, il sera nommé sapeur-pompier professionnel 2ème classe stagiaire pour une durée d'1 an et devra suivre une formation initiale de 16 semaines au moins dans une école départementale de sapeur-pompier.
Il fait alors partie d'un cadre emploi de catégorie C de la fonction publique territoriale.

priss
Lieutenant
Lieutenant

Féminin
Nombre de messages : 2870
Age : 29
Localisation (ville, dépt &amp : Aubergenville,Yvelines (78), France ou Wexford, Pennsylvanie, USA
Métier du Secours (métier, grade, statut, etc...) : CFS 75, futur SPV et CCA
Date d'inscription : 12/11/2006

En savoir plus sur moi...
Points PP: Aucun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devenir Sapeur Pompier Professionnel (SPP)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum